Skip to content

Les gestionnaires de clinique sous les feux de la rampe: Amandeep Sood

Posted Apr 23rd, 2021 in Actualités, pleins feux, 2021

Depuis quand êtes-vous gestionnaire régional?
J’ai tout d’abord occupé le poste de gestionnaire de clinique chez Go Dental à Calgary en octobre 2018. Ensuite, j’ai eu l’occasion de devenir gestionnaire régional des cliniques Go Dental, Harker Chan & Associates, Tower Dental et enfin Park Square Dental en juin 2019.

Depuis quand êtes-vous gestionnaire régional?
J’ai tout d’abord occupé le poste de gestionnaire de clinique chez Go Dental à Calgary en octobre 2018. Ensuite, j’ai eu l’occasion de devenir gestionnaire régional des cliniques Go Dental, Harker Chan & Associates, Tower Dental et enfin Park Square Dental en juin 2019.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel, depuis ce que vous rêviez de devenir dans votre enfance jusqu’où vous êtes rendu aujourd’hui?
Comme je viens d’une famille de médecins, j’ai toujours souhaité faire carrière dans le domaine médical. J’ai obtenu mon diplôme de la faculté de médecine dentaire en étant très jeune, ce qui m’a permis de commencer à pratiquer la dentisterie à l’âge de 23 ans. Après avoir exercé pendant huit ans, je me suis vu offrir un poste au sein de l’équipe des opérations de la « Dental Services Organization » [Organisation des services dentaires], en Inde. On peut donc dire que je suis un jeune retraité de la dentisterie qui préfère maintenant la gestion des opérations au côté clinique de la profession.

Qu’aimez-vous le plus dans le fait de venir travailler?
Il est important pour moi de savoir que mes interventions et mes décisions ont des effets positifs. Je m’efforce toujours de bien faire les choses, de trouver les solutions les plus efficaces et parfaites possibles. J’ai la chance de côtoyer des équipes formidables à toutes les cliniques. C’est un réel plaisir de travailler à leur côté.

Quelle a été l’incidence de la COVID-19 sur vous, sur votre fonction et sur les cliniques?
Ce que j’ai trouvé le plus difficile dans la pandémie, c’est d’avoir dû procéder l’année passée à des mises à pied. C’est vraiment ce qui a été le plus difficile à vivre, ça et la peur de l’inconnu. Avec tous ces changements apportés à la réglementation, les restrictions imposées par le gouvernement et les effets sur le moral des équipes, la dernière année nous a obligés à chercher un équilibre. Ce fut une expérience d’apprentissage unique.

Quels moyens avez-vous employés pour faire face à cette pandémie, à titre personnel, mais aussi en tant que gestionnaire de clinique?
Sur le plan personnel, la meilleure stratégie d’adaptation a été (et est toujours) de passer du temps avec ma femme et mes enfants. La lecture m’aide aussi beaucoup à me détendre. En ce qui concerne la clinique, nous dépendons tous les uns des autres et chacun peut compter sur ses collègues pour obtenir du soutien. Le fait de cultiver une telle relation entre nous est une chose essentielle.

Selon vous, qu’est-ce qu’une expérience positive pour un patient?
Pour moi, un patient heureux est un patient impatient de venir à son prochain rendez-vous.

Quelles seront les prochaines étapes de votre carrière?
Il y a un vieux dicton que j’aime beaucoup et dont j’essaie de m’inspirer dans tout ce que j’entreprends : « À cœur vaillant rien d’impossible ».

Quels conseils donneriez-vous aux professionnels de soins dentaires qui commencent leur carrière?
La dentisterie permet de connaître un parcours professionnel extraordinaire, mais qui exige également beaucoup de travail. Soyez persévérant!

Send to EN

nous joindre