Journée internationale des femmes de 2020 : célébrons les femmes en dentisterie

Posted Mar 8th, 2020 in Actualités, 2020

Afin de célébrer la Journée internationale des femmes, nous avons rencontré la Dre Terri Pukanich, fondatrice du service Dental BossLady et principale dentiste de la clinique Slave Lake Dental. Elle nous a expliqué comment elle a fait ses preuves en dentisterie en tant que femme et a abordé les défis qu’elle a relevés au fil de sa carrière.


Terri a su toute jeune qu’elle voulait devenir dentiste. Après s’être cassé deux incisives à cause d’une chute de vélo, elle a dû se rendre d’urgence chez son dentiste, qu’elle considère à ce jour comme le catalyseur de sa décision de se lancer en dentisterie. En 2002, après avoir obtenu son diplôme de médecine dentaire, Terri est revenue à Slave Lake, sa ville natale afin de travailler aux côtés du dentiste qu’elle voyait lorsqu’elle était enfant. Un an plus tard, à l’âge de 25 ans, elle est devenue dentiste principale de Slave Lake Dental. Depuis, cette clinique s’est développée et a prospéré et compte désormais trois dentistes et 17 postes de travail.

Changer les choses

Forte d’une expérience de près de 20 ans en dentisterie, Terri se passionne toujours pour sa profession. « Je me sens privilégiée d’œuvrer au sein d’un domaine qui me permet de changer les choses, a-t-elle déclaré. Non seulement les dentistes aident les patients à avoir un beau sourire avec des dents saines, ils sont également en mesure d’offrir une carrière extrêmement gratifiante aux membres de leur équipe. »

Terri est d’avis que sa contribution dépasse les murs de sa clinique. « Partager nos leçons de réussite avec d’autres cliniciens pour les voir prospérer constitue l’un des aspects les plus gratifiants de mon travail, ajoute-t-elle. Nous pouvons et devrions contribuer à renforcer les communautés et à améliorer les vies grâce à nos cliniques. »

Défis modernes

En tant que femme de carrière et mère de deux enfants, Terri a expérimenté de première main les défis que doivent relever les femmes de nos jours afin d’atteindre un juste équilibre entre le travail et la vie familiale. « L’un de mes plus grands défis est de concilier mon esprit entrepreneurial et mon désir de développement personnel et professionnel continu à mon dévouement manifeste envers ma famille, mes amis et, plus particulièrement, mes enfants, a-t-elle déclaré. Je pense que bien des femmes soucieuses de leur carrière se sentent constamment partagées entre ces deux pôles, et parfois, la culpabilité qui découle de la poursuite de ses aspirations professionnelles peut être très accablante. »

En outre, Terri note qu’on discrédite souvent le succès des femmes, ce qui constitue un obstacle de taille. « Il n’est pas rare de se trouver dans une salle remplie d’hommes et de ne pas se sentir estimée à sa juste valeur, simplement parce qu’on est une femme, et ce, même si on est à la tête de la clinique la plus fructueuse ou qu’on a tant à offrir à nos pairs. » Elle croit que cette situation persiste notamment en raison de la tendance qu’ont les femmes à minimiser leur propre succès. « Nous ne sommes pas portées à nous mettre de l’avant et à nous promouvoir comme le font les hommes. »

Afin de relever ces défis, Terri a fondé Dental BossLady, un service d’encadrement professionnel conçu pour aider les femmes en dentisterie à assurer la prospérité de leur clinique et à s’épanouir sur le plan professionnel. « Je pense que certaines femmes, notamment en raison de leur instinct maternel, sont parfaitement outillées pour diriger des équipes de clinique hautement performantes dont les membres sont solidaires, a-t-elle affirmé. Cependant, pour que cela se concrétise, il faut mobiliser les membres de son équipe tout en entreprenant un travail d’introspection et en prenant le temps de développer son propre leadership afin de mener son équipe dans la bonne direction. »

Terri souligne qu’il est essentiel que les femmes soutiennent les autres femmes, et pas seulement en dentisterie, mais dans tous les domaines de la vie. « En aidant toutes les femmes à réaliser leurs objectifs de vie, et ce, peu importe la nature de ces objectifs, nous apprenons aux enfants que les femmes peuvent tout avoir et qu’elles ont droit à tout, a-t-elle dit. »

« Les femmes peuvent avoir une carrière satisfaisante à laquelle elles consacrent temps et énergie ainsi qu’une vie personnelle riche et épanouie.  Le travail consacré à l’un des aspects de la vie ne devrait pas se faire aux dépens des autres aspects. Les femmes peuvent changer les choses tout autant que les hommes. Nous ne devrions pas minimiser notre rôle dans le monde, et ce, quel que soit ce rôle. »  

Send to EN

Back to Top