Plein feu sur le centre de soutien: Stephanie Long

Posted Feb 28th, 2020 in Actualités, pleins feux, centre de soutien, 2020

De la composition de rythmes pour Drake à la gestion des technologies de l’information

... conversation avec Stephanie Long, gestionnaire des TI chez dentalcorp

 

Parlez-nous de votre parcours. Depuis combien de temps travaillez-vous chez dentalcorp et que faisiez-vous avant de vous joindre à nous?

Avant de joindre l’équipe de dentalcorp, je travaillais au sein d’une petite équipe pour un fournisseur de service géré. Nous fournissions du soutien de TI un peu partout dans le Grand Toronto. Je suis passée de ce poste à celui que j’occupe chez dentalcorp depuis maintenant trois ans. J’ai fait mes débuts en tant qu’analyste pour le service d’assistance. J’offrais un soutien matériel et logiciel. À ce moment, nous n’étions que deux personnes pour dépanner plus de 150 cliniques, en plus de répondre aux besoins du centre de soutien. Au fur et à mesure que l’entreprise prenait de la croissance, ma fonction a évolué vers le poste d’analyste de la sécurité, où j’ai contribué à étendre l’installation des pare-feux sur l’ensemble des cliniques et à mettre en place de bonnes pratiques en matière de sécurité. À partir de ce moment, j’ai commencé à me spécialiser dans le soutien aux cliniques, tandis que les autres membres de mon équipe se concentraient sur les services au centre de soutien. Lorsque nous avons dépassé le nombre de 270 cliniques, notre équipe a pris une nouvelle direction et je suis devenue gestionnaire de projets de TI. Pour ce poste, j’apportais mon aide à la réalisation de projets internes et j’assurais la mise en œuvre de ceux qui étaient prioritaires. En janvier, j’ai été promue à mon poste actuel de gestionnaire des TI. Je m’occupe des applications d’affaires, de l’optimisation des processus, du déploiement de la technologie et du processus de recours à la hiérarchie. Mes équipes sont affectées tant au soutien sur place qu’aux opérations de cybersécurité.

Avez-vous toujours voulu travailler dans le domaine des TI?

Non, en fait, je souhaitais devenir professeure de musique. Pendant mes études secondaires, j’ai suivi tous les cours de musique imaginables jusqu’à ce que je constate à quel point ce serait difficile de vivre de ce métier. Puis, j’ai découvert les TI et je n’ai jamais regretté mon passé de musicienne. Après mes études secondaires, je me suis inscrite au programme de gestion des technologies d’entreprise (Business Technology Management) à l’Université Ryerson. Ce programme se concentre sur les façons dont les technologies peuvent améliorer à la fois les affaires et le leadership dans une entreprise.

Comment se déroule votre journée de travail?

<Rires> Aucune journée ne se ressemble. Chaque jour est différent. Interruptions de serveur, pannes d’application, problèmes à transmettre au palier supérieur... on ne s’ennuie jamais. Cela dit, mon travail ne consiste pas seulement à traiter les urgences. Il y a également la mise en place de projets, le processus de la conception, la programmation, les budgets, etc. Chaque jour comporte ses difficultés et j’y remédie en faisant appel autant à mes connaissances techniques qu’à mes compétences générales.

Comment composez-vous avec toutes ces différentes responsabilités?

Mon secret, c’est d’arriver au travail avant tout le monde, au moment où tout est tranquille. Je peux ainsi me concentrer et dresser une très longue liste de choses à faire durant la journée sur laquelle je continue de travailler entre les réunions. J’aime bien tout mettre au point avant que ne commence vraiment la journée afin de pouvoir en faire le plus possible pour que cette liste soit à jour.

Dites-nous quelque chose à propos de vous que vos coéquipiers auraient de la difficulté à croire?

Lors de mes études secondaires, je composais des rythmes dans le cadre d’un cours intitulé MIDI. Une des pistes de rythme que j’ai créées a été vendue à l’artiste Francis and the Lights. Ce dernier s’est servi d’une partie de cette piste pour la réalisation de « Karaoke », une chanson de Drake. La chanson n’a pas été un gros succès et je n’ai pas fait une fortune en vendant ma piste, mais l’aventure m’a permis de me procurer des livres pour mes cours à l’université. 😊

Parlez-moi d’une expérience que vous avez vécue, sur le plan personnel ou professionnel, et qui vous a vraiment marquée.

Il y a deux ans, je suis allée en vacances à Cuba. C’était la première fois que je faisais un voyage à l’extérieur du pays. Ce fut une véritable révélation. La nourriture n’était pas fameuse, mais la vue sur la mer et la vie culturelle des lieux m’ont permis de comprendre pourquoi les gens sont si impatients de partir en vacances. Je connais maintenant les Antilles et pour mon prochain voyage, je compte bien visiter un autre continent.

Quelles sont vos aspirations sur le plan personnel et professionnel? Avez-vous un plan quinquennal?

Pas du tout! J’aime fixer des objectifs qui sont réalisables à court terme et prendre les choses un jour à la fois. Cela vaut aussi pour mon mariage qui aura lieu prochainement. L’organisation d’un aussi gros projet donne le vertige; à elle seule, ma famille compte 150 personnes!

Que faites-vous pendant vos temps libres?

Ma famille est très importante pour moi. Je passe le plus de temps possible avec elle. Comme mon fiancé travaille durant le week-end, j’essaye de passer du temps avec lui le lundi et le mardi durant ses journées de congé.

Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux membres de l’équipe du centre de soutien de dentalcorp?

Saisissez toutes les occasions qui se présenteront. Il y a toujours quelque chose de nouveau à essayer ou à faire pour s’améliorer. N’attendez pas qu’on vous dise ce qu’il faut faire, prenez les devants.

Send to EN

Back to Top