Plein feu sur le centre de soutien: Arbenita Zymeri

Posted Nov 29th, 2019 in Actualités, 2019, pleins feux

Le meilleur des deux mondes

Une conversation avec Arbenita Zymeri, spécialiste en acquisition de talents chez dentalcorp

 

Parlez-moi de votre parcours. Depuis combien de temps travaillez-vous chez dentalcorp et que faisiez-vous avant de vous joindre à nous?
J’ai commencé le 23 septembre, donc je suis ici au centre de soutien depuis à peine deux mois. Auparavant, j’étais gestionnaire de bureau chez Toothworks, un grand groupe de cliniques au sein de dentalcorp.

Comment avez-vous fait vos débuts en dentisterie?
Mon école secondaire offrait un programme parallèle d’assistance dentaire qui commence en 10e année, ce qui équivaut à l’obtention d’un certificat du Collège George Brown. J’ai donc obtenu mon diplôme d’études secondaires, mon certificat d’assistante dentaire et mon premier emploi d’assistante dentaire, le tout à 17 ans.

Qu’est-ce qui vous a inspiré à entreprendre une carrière en dentisterie?
À l’époque au Kosovo, d’où je viens, il n’y avait pas d’assurance maladie. Ma tante était dentiste, donc je la suivais au travail pour obtenir des soins dentaires. J’ai toujours voulu exercer dans le domaine de la santé, à un poste qui me permettrait d’aider les gens.

Comment était-ce, le fait de quitter le Kosovo pour venir ici?
J’avais neuf ans lorsque mon père a décidé de tout laisser derrière lui pour s’installer au Canada en raison de la situation au Kosovo. Je suis deuxième d’une famille de cinq filles et ce fut un défi à plusieurs égards pour nous. Nous ne parlions pas anglais et j’ai dû m’adapter à un système d’éducation différent où, en fonction de mon âge, j’ai sauté deux années scolaires! Aussi difficile que ce fut pour moi et mes sœurs, je ne peux qu’imaginer combien cela a dû l’être autant plus pour mes parents.

Racontez-moi un peu comment vous êtes partie de Toothworks pour intégrer le centre de soutien. Comment cela s’est-il produit?
J’avais un réel intérêt à incorporer les ressources humaines dans ma carrière en dentisterie; j’ai donc poursuivi mes études à George Brown à temps partiel tout en travaillant chez Toothworks. Ma journée de travail se terminait à 18 h, et j’étais en classe de 18 h 15 à 21 h le soir. Je travaillais chez Toothworks avant que le groupe ne s’associe avec dentalcorp; j’ai donc pu vivre l’expérience de l’intégration et participer au processus. J’ai vu une grande occasion de combiner deux domaines fonctionnels, soit les ressources humaines et la dentisterie, ce qui n’aurait pas été possible si j’étais restée où j’étais. En joignant l’équipe du centre de soutien, c’était comme si mes deux mondes se réunissaient. Je savais d’expérience que dentalcorp offrait un soutien exceptionnel et serait un environnement où je pourrais apprendre et progresser tant sur le plan personnel que professionnel.

Pouvez-vous me parler brièvement de votre rôle au sein de l’équipe de talent? Comment se déroule votre journée de travail?
Je gère le recrutement de deux groupes assez importants au sein de dentalcorp. Chacun de ces groupes a ses propres caractéristiques. Je recrute pour tous les postes autres que ceux d’associés : des assistantes dentaires aux gestionnaires régionaux dans plus de 50 cliniques. Pour moi, il n’y a pas deux jours qui se ressemblent, chaque poste pour lequel on recrute est différent et chaque candidat potentiel est unique en son genre. Vous pouvez me trouver en train de parler constamment à des candidats éventuels n’importe où dans le bureau (dans n’importe quelle pièce que je trouve vide). J’adore aider les bonnes personnes à trouver le bon emploi. Avoir une carrière valorisante que vous aimez a un impact énorme sur votre vie.

Racontez-moi quelque chose de drôle qui vous est arrivé.
En mai, je suis allé à Antigua et j’ai pris un coup de soleil. Je suis tombée sur ce que je croyais être un plant d’aloès, alors j’ai coupé une feuille et je l’ai frottée sur ma peau en vue de me soulager. Il s’est avéré que c’était un très grand cactus qui ressemblait à de l’aloès! Par conséquent, non seulement j’avais des coups de soleil, mais j’avais également des rougeurs, des démangeaisons et des bosses sur tout le corps.

Parlez-moi d’une expérience que vous avez vécue et qui vous a vraiment marquée.
À 17 ans, j’ai voyagé toute seule en Europe, parcourant le réseau ferroviaire afin de visiter différents pays, notamment l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et le Kosovo. C’était toute une expérience, en particulier lorsque mon train est tombé en panne; je ne savais pas où aller ou ce qui se passait; en plus, j’étais toute seule. Les prochains lieux à visiter sur ma liste sont Bali et l’Indonésie.

Quelles sont vos aspirations sur le plan personnel et professionnel? Avez-vous un plan quinquennal?
Je veux continuer à embaucher les meilleurs talents et les employés les plus performants. Je veux m’assurer que dentalcorp conserve son avantage concurrentiel sur le plan du personnel qualifié qu’il comprend. Issue du milieu de la gestion, j’aimerais obtenir un poste de direction dans l’avenir. Ma vision est de nous amener à un point où ce seront les meilleurs talents qui viendront vers dentalcorp, plutôt que l’inverse.

Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux membres de l’équipe du centre de soutien de dentalcorp?
Cela peut sembler difficile au début, mais sachez que vos coéquipiers vous offrent beaucoup de soutien afin de vous aider dans tous les domaines. Allez-y au jour le jour. C’est ce que je conseillerais et c’est ce que j’ai fait.

Send to EN

Back to Top