Pleins feux sur les partenaires : Dr Cindy Neufeld

Posted Sep 30th, 2019 in Actualités, 2019, pleins feux

Ce mois-ci, nous rencontrons la Dre Cindy Neufeld pour parler de son parcours pour devenir partenaire, des difficultés et des occasions qu’elle a rencontrées en tant que femme dans le secteur de la dentisterie, et des conseils qu’elle souhaite donner aux nouveaux dentistes qui veulent aller de l’avant dans leur carrière.

Avec plus de 20 ans d’expérience en médecine familiale, la Dre Neufeld exerce actuellement en tant que dentiste principale auprès de Apple Dental Care à Edmonton, en Alberta.


Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre formation et votre parcours en dentisterie?

J’adore les sciences et travailler avec les gens, et la dentisterie est une excellente association des deux. J’ai eu la chance d’avoir mon dentiste familial, le Dr Kent Gibb, comme mentor. Il est ensuite devenu l’un de mes enseignants à l’école de médecine dentaire. C’était un dentiste extraordinaire, qui menait une vie équilibrée et avait un grand sens de l’humour. Il m’a donné l’envie de poursuivre une carrière en dentisterie.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours pour devenir partenaire? Qu’est-ce qui vous a donné envie de tenter votre chance avec dentalcorp?

Quelqu’un a laissé au hasard une note sur mon bureau contenant le numéro de téléphone d’un membre de l’équipe dentalcorp. En temps normal, je n’aurais pas rappelé. Mais dans ce cas, je l’ai fait.  Mon interlocuteur voulait savoir si nous pouvions nous rencontrer et je lui ai répondu que je ne disposais que d’un petit créneau à 6 h 00 le matin. Nous nous sommes retrouvés chez Starbucks. Je lui ai dit qu’il ne s’adressait probablement pas au bon médecin, car je prenais encore du plaisir à travailler à ma clinique et je ne souhaitais pas prendre ma retraite.  Il m’a informée qu’ils souhaitaient établir un partenariat avec moi et que je pouvais continuer d’exercer. Le Dr Randy Crowell était le seul partenaire dentalcorp que je connaissais à l’époque, et il m’a dit que c’était pour lui une expérience très positive. Le reste s’est finalement bien enchaîné.


Quels aspects de la dentisterie sont les plus gratifiants? 

J’apprécie vivement l’exercice de la médecine familiale et le fait d’apporter des soins à plusieurs générations.  Au cours de mes 20 ans de pratique, j’ai eu la chance de voir de nombreux enfants grandir avec des sourires éclatants de santé qui ont ensuite amené leurs propres enfants.  J’aime cette continuité et j’éprouve le sentiment de faire partie de la communauté dans laquelle j’exerce.


Quelles difficultés avez-vous rencontrées en tant que femme dans le secteur de la dentisterie?

La dentisterie est un métier extraordinaire pour les femmes.  J’ai pu établir des horaires qui correspondaient à ma vie de famille. Cependant, pour celles qui possèdent leur propre clinique, il est d’autant plus difficile que vous ne pouvez pas prendre de congé de maternité.  La plupart de mes collègues masculins ne peuvent pas concevoir de prendre 16 semaines d’interruption de travail, et la majorité des mères ne peuvent imaginer en prendre seulement 16. Je suis très reconnaissante de l’appui que mon mari m’a apporté en allégeant son emploi du temps pour aider.

Que signifie pour vous l’excellence en matière de soins aux patients?

L’excellence en dentisterie, c’est un engagement à toujours vouloir obtenir les meilleurs résultats pour nos patients.  Il s’agit de poursuivre l’apprentissage, d’intégrer les nouvelles technologies, et d’enrichir une équipe qui partage votre vision.


Quel conseil donnez-vous aux nouveaux dentistes qui cherchent à aller de l’avant dans leur carrière?

Je leur recommande de trouver une personne qui occupe ce poste et qu’ils aimeraient impliquer dans leur activité, et lui demander d’être leur mentor.  J’ai eu de nombreux mentors qui tenaient tous à assurer ma réussite. La seule chose que j’ai dû faire était de savoir quand il fallait écouter.

Send to EN 

Back to Top